Echange classe Bétheny/Tambaga

Suite du voyage en Janvier 2017 où une équipe de Yennega a remis des dessins et des fournitures à une classe de CP1 de Tambaga (dons des élèves et des parents d'élèves du CP1 de Bétheny).

classe ce1 betheny p  classe Ce1 betheny a p  ce1 tambag p

Rencontre avec les élèves de Mme WANSCHOOR, classe de CE1 à Bétheny (CP1 lors du 1er échange).
Fin 2016, deux membres de l’association Yennega avaient rencontré les élèves de Mme WANSCHOOR, afin de leur expliquer le but de l’association et parler de  la vie des enfants au Burkina Faso. Après cette entrevue, les petits béthenyats avaient fait preuve de générosité et collecté diverses fournitures scolaires : cahiers, livres, crayons, stylos etc.
Ce matériel a été emporté par les membres de l’association qui sont partis à Tambaga au mois de janvier.

Et ce jeudi 5 Octobre, nous avons retrouvé les petits élèves pour leur faire un « rapport » sur le voyage et la rencontre avec les enfants de Tambaga.
La plupart des enfants se souvenaient fort bien de notre visite de 2016, et ont regardé avec intérêt et émotion le film tourné en janvier dans l’école et le village de Tambaga. On aurait pu entendre voler une mouche …

Mais ensuite, les questions et les réflexions ont fusé de toute part .
Leurs tables sont petites et toutes vieilles.
   Le toit est tout cassé.
   Comment a été fabriquée l’école ?
   Comment ont-ils trouvé leurs bureaux ?
   Pourquoi on ne voit que des femmes ? Où sont les hommes ?
   Ils n’ont pas de casiers pour leurs affaires ? Etc …

Et ensuite, les propositions ont suivi :
   On pourrait leur envoyer des bouteilles d’eau .
   On peut leur donner des tongs
   Et si on les invitait chez nous ?
   On pourra accrocher leurs dessins dans notre classe ?

A suivi une grande explication pour faire comprendre aux enfants les difficultés que présentaient leurs suggestions ; et il a été convenu de continuer les échanges de courriers, dessins…

Quand l’association repartira au Burkina Faso, on contactera de nouveau les enfants, qui pourront alors préparer des cadeaux ou des lettres à emporter.

Et pour finir, on a offert à la classe une marionnette rapportée d’Afrique, ce qui a suscité une belle effervescence dans la classe. Et finalement, cette marionnette s’appellera Nathalie, comme la maîtresse, bien sûr. 😉